Le courrier des lecteurs...

Merci à tous ceux et celles qui prennent le temps de nous communiquer leurs impressions. Vos lettres sont la plus belle récompense après ces longues années d'écriture et nous nous sommes permis d'en citer quelques extraits ici.

 

 

Salut à toute la famille. Je viens de terminer la lecture du tome 2 de vos voyages et je ne peux dire à quel point je l'ai apprécié. C'est seulement la deuxième fois qu'un livre me fait couler des larmes. La première fois, c'était lorsque le petit prince de St-Exupéry est mort. La deuxième fois, c'est en partageant un quart de nuit avec Dominique. Après la lecture de vos aventures, la seule chose à laquelle je rêve maintenant est d'en faire autant...

Denis Charette

Je dois vous dire tout de suite que j'ai beaucoup aimé ce livre. Il est un très heureux mélange de voyage, de vie familiale, d'aventures, de réflexion sur la vie de tous les jours, de navigation et enfin souvent de très belle poésie. Je l'ai trouvé très bien écrit et d'une présentation originale, très accrochante et touchante. Ce qui m'a particulièrement plu c'est l'atmosphère qui s'en dégage...

Pierre Choquette

Vous m'avez fait vivre de super beaux moments, dans un style simple et agéable. Je me suis senti en tout temps avec vous, par gand vent dans la mer dur et froide. J'ai souvent pris mon tour à la barre avec Évangéline endormie au petit matin. Quelle senteur de sel marin et quelle sensation au soleil levant. Ouf! J'en suis encore chaviré, c'est le cas de le dire. Votre histoire m'arrive comme une bouffée d'air frais dans un tournant de ma vie. Vous êtes comme le phare qu'on cherchait depuis des heures dans la tempête et l'obscurité...

Jacques Castonguay

Bonjour tout le monde! J'ai terminé le tome 2. J'ai vibré à chaque page. Quel travail vous avez accompli là! Je vous suis profondément reconnaissant de nous donner ce privilège de vous accompagner dans une aventure de six ans qui ne fait aucune concession. La qualité littéraire de l'ouvrage n'a jamais cessé de m'étonner: les mots supportent admirablement toute la force et la subtilité de l'écrit et déclenchent sans coup férir, tout un ressenti et toute une visualisation de ce que vous nous offrez.

Quant au contenu, il me fait penser que vous êtes des incarnations de l'impossible! Si je fais la somme de tout ce projet, il appartient à l'impossible: c'est impossible de construire semblable bâtiment comme vous l'avez fait; c'est impossible de partir pour six ans avec des incertitudes financières; c'est impossible de gérer une vie familiale dans de telles conditions, enfin, trève d'impossibilités, la réussite que vous présentez vient me chercher dans ce qu'il y a de plus profond.

Une confidence. J'ai commencé à lire des récits de mer en 1971. Je n'ai pas lu La longue route: je l'ai relue dix fois. Puis Le grand océan de Dominique Guillet, puis Slocum, puis Blight, puis Antoine... Puis les récits de la Whitbread, puis Tabarly, puis Dove, puis Autissier, puis les Kirstein, les Pardy et Pourquoi pas vous, de même qu'Olivier Stern-Veyrin et Paul Guillard. J'ai lu. De tous les récits de mer, La V'limeuse autour du monde demeure pour moi, même avec le recul, le témoignage le plus évocateur depuis La longue route. Votre récit est puissant et votre site internet le reflète.

Jean-Jacques Beauchamp

Comme après la lecture du tome 1, je vous envoie un petit mot. Je viens de terminer le tome 2 dans l'autobus(!) et j'avais les yeux pleins d'eau... Cette fois, ce qui m'a le plus touchée, c'est la dernière partie, le retour au bercail et tous les questionnements qui l'accompagnent. Moi, je me sens tout proche de vous , comme tous les autres lecteurs j'imagine, car, par l'écriture, vous nous laissez entrer dans votre intimité. Tout ça pour dire que, encore une fois, je vous f'élicite pour votre courage: celui d'avoir navigué mais surtout celui d'avoir osé se dévoiler, se raconter...

Isabelle

Bonjour ex-habitants de la Vlimeuse! Je me suis imbibée (soyons nautique!) de la lecture de la Vlimeuse 2. N'ai pas eu le mal de mer mais le coeur serré d'émotions diverses, très diverses. Admiration devant le choix lucide ou fou de VIVRE un rêve en entraînant tout son cocon d'amour avec soi."Grandir ensemble" ça a l'air cucu comme ça mais c'est mauditement beau et rarement réalisable. Merci pour ce récit, ces "tranches de vie" comme on dit. Merci aussi pour le regard sur soi-même que l'on est immanquablement obligé de poser et qui nous laisse des fois dans un drôle d'état... Bisous à tous.

Loraine P.

Bonjour! J'ai lu avec grand plaisir et très rapidement le premier tome de vos aventures. Mais au 2e tome, je ne me suis pas fait prendre cette fois-ci: je l'ai lu lentement, à un rythme un peu plus près de celui de votre voyage. Je me suis beaucoup attachée à vous tous durant cette lecture. Je m'en suis rendu compte alors que dans l'autobus de la ville, je croyais avoir vu le profil de Dominique. Mon coeur a fondu.. c'est peut-être elle. Mais non. Là j'ai vu à quel point vous habitiez mon coeur.

Je veux vous remercier d'avoir fait l'effort de rédiger ces deux livres. Ils m'ont fait rêver, la lecture m'a allégée pendant plusieurs jours. En déposant le livre pour aller travailler, il me restait, au fond de la tête, un voyage que vous étiez en train de faire pour moi. Vous m'avez aussi donné l'espoir (encore ténu) que je puisse un jour partir à mon tour, faire de la voile et visiter notre magnifique planète bleue.

Je suis intéressée à savoir ce que deviennent vos enfants. Je serais à l'affut d'un film, ou quelque production d'Évangéline et de savoir comment et où ils se dirigent dans la vie.

Encore une fois, merci et si vous repartez en voyage (intérieur peut-être...) je lirais avec grand plaisir vos aventures.

Esther Larose Larson

C’est un lecteur content d’avoir lu et déçu d’avoir terminé qui prend la plume... ou plutôt le clavier. D’abord MERCI! Oui je sais j’ai payé pour les deux tomes, mais c’est pour l’honnêteté avec laquelle vous avez fait vos devoirs que je vous suis reconnaissant. La qualité de vos écrits est remarquable. J’ai senti que vous êtes fiers d’être Québécois et je suis fier de vous. J’ai l’impression de vous connaître sans vous avoir jamais rencontré.

Bon, je reviens à vos livres, ils m’ont émus, enchantés. J’ai lus des dizaines de livres écrits par des gens de mer, mais, si Moitessier est super sur le plan marin, les Vlimeux sont les numéros un sur le plan humain. Bravo à Dominique pour son texte sur le Bonheur aux Chagos et pour le courage de ses confidences sur ses amours. Il eut été si facile de nous cacher cette portion de l’aventure. Merci à Carl pour la qualité de son récit. Une belle plume vraiment. À Damien pour sa passion, son amour de la mer et sa foi en Éole et Neptune. Merci à Noémie et Sandrine pour leurs magnifiques dessins et la vérité toute simple de leurs propos. J’ai ( je me répète) beaucoup apprécié.

Jean Charron

Bonjour les V'limeux. Merci, tout d'abord d'avoir pris temps et patience pour coucher sur papier toutes les péripéties et les reflexions qui ont constellé votre extraordinaire voyage... Je suis sorti de la lecture des 2 tomes de "La V'limeuse" avec beaucoup de peine, tellement je m'étais habitué de vous cotoyer un peu chaque soir, avec votre permission et votre confiance, et de connaitre un petit peu plus la vie tellement particulière que vous avez décidé de vivre...

Ce qui m'attira en premier lieu, c'est l'idée d'un récit d'aventure peu commun, bien illustré par les enfants tout au naturel, penchés au dessus des dauphins qui semblent jouer de complicité avec eux... Quelle belle image! Mais peu à peu, dès les premières pages, j'ai découvert que cette grande aventure en mer que je me proposais de vivre, ce serait la grande aventure d'une famille qui va grandir dans un environnement peu commun, la mer, soit, mais qui va grandir... En effet les reflexions de Dominique, souvent, m'ont particulièrement accrochées, car elles touchaient les enfants et leur evolution, leur transformation...Et les reflexions des enfants eux-mêmes, d'ailleurs... J'y retrouvais des parallèles avec les miens, qui n'ont pourtant jamais navigué aussi loin, mais qui ont vécu aussi leurs angoisses, leurs peurs et leurs amitiés difficiles aussi... Combien de commentaires d'Evangéline pourraient sortir de la bouche de ma fille ainée agée de 20 ans aujourd'hui... Damien, dont les défis de pêche se rapprochent un peu de ceux que mon gars vit dans le sport; la situation est totalement différente, mais les conséquences dans l'esprit des enfants, leurs peines, leurs frustrations et leurs joies les jours de victoires, se recoupent...

Enfin, bravo Carl pour avoir mené l'équipage à bon port et réussi ce rêve extraordinaire sans bavure !!!! À bientôt donc, à l'une de vos conférences...

Jean-Marie Balard...

Je relis, avec un plaisir toujours renouvelé, pour la troisième fois votre livre La V'limeuse autour du monde et je suis encore comblé de bonheur de croire que vous vous soyez accordés la Liberté. Malgré le fait que vous vous retrouviez physiquement cloîtrés dans un espace limité, vous me racontez les plaisirs, les peines, les difficultés que vous vivez autour des événements qui façonnent votre vie. Vous me faites vivre des joies que vous avez dû sélectionner avec grand soin étant donné les contraintes de la production écrite et votre désir de nous emmener avec vous.

Je suis un amoureux de Liberté à mon échelle, à ma ressemblance. Je suis un "prof" qui fait un métier qu'il adore, qui s'investit auprès de futurs "profs d'éducation physique" qui ne rêvent pas beaucoup à un monde plus vaste que ce qu'ils ont connu et qui cherchent (souvent) à perpétuer le moule. J'aimerais qu'ils soient amoureux de ce qu'ils font pour me permettre d'espérer qu'ils fassent rêver à leur tour les enfants auprès desquels ils vivront quotidiennement. Quelqu'un a dit: "il faut viser l'utopie pour atteindre une parcelle de réalité". Vous m'encouragez à croire que la morosité du moment est le fruit de nos rêves irréalisés.

Je vais présenter votre livre à mes étudiants pour les amener à croire qu'il existe encore des êtres humains qui ont fait des choix pour réaliser la vie qu'ils désiraient mener et comme ils le voulaient. Avec ses difficultés et ses immenses joies. Ils ne sont pas extraodinaires, ces êtres, ils ont choisi, c'est tout...

Je me permets de vous embrasser,

Robert Goyette

Bonjour à ceux qui me font rêver les yeux ouverts. (...) J'ai pris le temps de bien déguster votre deuxième partie. (...) J'aurais tant à vous dire... D'abord la profondeur générale des propos de tous les membres de l'équipage. Quelle confiance vous nous accordez comme lecteur. La richesse des réflexions, des dilemmes, des difficiles choix humains qui doivent être faits dans la quoditienneté de l'aventure et les désirs personnels en confrontation avec les aspirations collectives qui doivent s'ajuster, se discuter. Les déchirements et les moments de grande tendresse que vous nous communiquez demandent à tous un équilibre incroyable et une attitude très conséquente avec les choix que vous avez faits, comme parents, comme adultes, comme humains sur la planète, comme hommes, comme femmes, comme enfants "futurs adultes"...

Robert Goyette

Quelle belle découverte que celle de votre site internet après avoir dégusté, savouré et rêvé à la lecture des deux tomes de La V'limeuse. Votre style unique laisse transpirer une passion contagieuse qui vient chercher le coeur et l'âme de grands rêveurs et de petits navigateurs comme moi.

Si je vous écris c'est tout simplement pour vous remercier d'avoir rendu accessible cette vie fascinante et certainement parfois très difficile en la décrivant avec autant de verve et de profondeur...

Pierre Paquet

Pour nous écrire

 

  * La V'limeuse autour du monde: tome 1 * tome 2 *  Ce que les critiques en ont dit *

retour au menu principal